Développement

Togo : La visite d’Helen Clark, un coup de pousse aux élections locales ?

La volonté du gouvernement togolais de s’engager dans le processus d’organisation des élections locales se heurte cependant au manque d’infrastructures de base et de potentiel humain. Toutefois, selon le ministre de la Planification, Kossi Assimaïdou, le passage de l’administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Mme Helen Clark, est une planche de salut pour sortir de l’ornière.

La visite officielle de la Patronne du PNUD, Helen Clark, a pris fin hier. Son séjour a été l’occasion de rencontrer les autorités politiques du pays ainsi que d’autres partenaires de développement. A cet effet, le ministre de la Planification apprécie à sa juste valeur le travail qu’abat l’organisation des Nations Unies dans son accompagnement du Togo dans la mise en place d’une politique de décentralisation.

Par ailleurs, Mme Helen Clark s’est prononcé sur les réformes constitutionnelles, institutionnelles, économiques et politiques. « Nous espérons pouvoir accompagner le Togo dans ces différentes étapes », promet-elle ; tout en rappelant « qu’il sera difficile dans le futur de continuer à mobiliser autant de moyens financiers. Il faut donc imaginer d’autres voies, d’autres solutions comme la coopération sud-sud, ou le partenariat public-privé ». Une autre façon de dire au gouvernement de compter plus sur ses propres capacités que de s’en remettre aux financements extérieurs.

Commentaire d'article

Umalis