Développement

RICA 2017, le Togo encore à la traine dans l’innovation

 

Le Rapport 2017 sur les impératifs de capacités en Afrique (RICA), a fait objet de présentation à une rencontre ce mardi à Lomé. Ce rapport fait état de la faiblesse de l’indice d’innovation au Togo.

Selon le RICA 2017, malgré l’existence d’une politique sectorielle des technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’une politique nationale d’innovation, la Haute autorité en charge de la science, la technologie et l’innovation (HASTI), ne joue pas le rôle qui lui est dévolu. C’est ce que révèle le rapport élaboré par la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF).

La rencontre est organisée par le Centre d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERDT). Elle a réuni les cadres de l’administration publique, les représentants de la société civile, du monde universitaire, du secteur privé et des décideurs politiques.

Selon le directeur de cabinet du ministre de la planification, il faut une génération d’E-entrepreneurs pour faire booster les choses. «  Nonobstant quelques résultats acceptables, les défis demeurent. Le Togo doit donc se mobiliser davantage autour des enjeux actuels, tels que la question du financement de la recherche scientifique et de l’innovation, de la jeune fille et de la technologie ou du développement des capacités d’utilisation des TIC dans les processus de travail et dans les prises de décision », a-t-il ajouté.

La directrice exécutive du CADDERT Odilia Gnassingbé, a par ailleurs rappelé que le rapport RICA couvre 44 pays d’Afrique et son lancement est fait simultanément dans certains d’entre eux.

Commentaire d'article

Umalis