Santé

L’OMS section Afrique de l’Ouest tient une assise à Lomé pour des vaccins en perspectives

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) Afrique de l’ouest tient une assise de cinq jours depuis ce lundi à Lomé. C’est une réunion sur l’expansion de la surveillance des rotavirus à d’autres entéropathogènes et harmonisation des données de surveillance relative aux nouveaux vaccins. Elle permettra de faire le suivi de la mise en œuvre des sites sentinelles de surveillance des rotavirus.

La rencontre a réuni les acteurs impliqués dans la surveillance de nouveaux vaccins des pays de l’Afrique de l’ouest. Durant les cinq jours, ils seront formés sur l’extension de la surveillance de la gastroentérite à rotavirus et la gestion des données de la surveillance des nouveaux vaccins.

Selon le représentant de l’OMS au Togo Lucile IMBOUA, ces assises visent l’accompagnement de la surveillance des maladies évitables par la vaccination.

Au Togo, sa mise en œuvre a démarré depuis 2005 et est accompagnée d’une intégration de la surveillance de la gastroentérite aiguë en 2008. Cela a permis de disposer une base de données, a déclaré le Professeur Moustapha Mijiyawa, ministre de la santé et de la protection sociale.

Le représentant de l’OMS au Togo a au cours de la rencontre, formulé une recommandation à l’endroit des pays. Elle est relative à la mise en place des sites sentinelles, car important pour la réduction de la mortalité infantile.

Au terme de cette assise régionale, sera créé un réseau sous-régional de surveillance de la diarrhée infantile et une harmonisation des données sur une base consensuelle et exploitable par les décideurs.

Commentaire d'article

Umalis