Jeunesse et emploi

Togo/ Entreprenariat des jeunes : Pourquoi ne pas s’essayer en horticulture ?

Des  bénéficiaires du  Fond d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) ont reçu ce 18 février des attestations en maitrise d’horticulture(culture des fleurs). C’est à l’issue d’une formation initiée par le FAEIJ  en collaboration  avec l’ONG belge EXCHANGE. C’était   du 13 au 18 février 2017 à Lomé.

« L’horticulture, qui est la production et la reproduction des fleurs, est un secteur qui est de nos jours très florissants dans le pays. Nous avons beaucoup d’espaces à aménager et aussi beaucoup d’espèces de fleurs que nous pouvons cultiver. Il est donc important d’organiser les jeunes dans ce domaine pour que ce secteur soit exploité au maximum pour la création d’activités génératrices de revenus », a laissé entendre Sahouda Gbadamassi-Mivédor, Directrice du FAIEJ.

C’est sans doute ce qui a motivé la première responsable du FAIEJ à organiser cette formation à l’intention des jeunes entrepreneurs.

Au total 50 jeunes  âgées de 18 à 35ans, pour la plupart des agents d’entretien d’espace verts ou  des étudiants en fin de cycle en botanique venant des différentes  régions du  Togo ont bénéficié de la formation. A terme le FAIEJ  veut inviter les   jeunes entrepreneurs à s’intéresser au secteur tout en les dotant des capacités techniques nécessaires pour développer une entreprise horticole.

Après cette formation, les jeunes entrepreneurs seront confiés à des horticulteurs pour des stages de perfectionnement pendant une période de 6 mois.

Cette formation est la première d’une série que le FAIEJ compte dispenser aux jeunes entrepreneurs pour leur faire découvrir différents créneaux non exploités en matière de création d’entreprise.

Commentaire d'article

Umalis