Politique

Togo : Nouvelles manifestations de l’ANC prévues, la formation renoue t- elle avec les vieilles habitudes ?

Les jeunes du parti de l’opposition togolaise Alliance National pour le Changement(ANC) se sont rassemblés au cours d’un meeting tenu ce 12 février à Lomé. La rencontre a été l’occasion pour ces derniers de prendre des nouvelles résolutions pour l’année 2017 en vue de l’obtention des reformes politiques, constitutionnelles et institutionnelles tant clamées par le parti.

C’est le président de la jeunesse de la formation politique, Jean Eklu, qui a tenu en haleine les militants et sympathisants venus participer au meeting. Le principal message lancé à leur endroit des participations populations, c’est la relance de la mobilisation.

« Nous sommes à 14 mois des élections législatives. Le pouvoir procède par ruse pour retarder une discussion sérieuse sur les réformes. Nous avons appelé la jeunesse à être très vigilante et à sortir massivement les jours à venir pour répondre à l’appel de CAP 2015 et plus particulièrement de la jeunesse de l’ANC » a expliqué Jean Eklu.

Comme plan d’action les jeunes comptent  « faire quelques meetings de quartiers courant février jusqu’à mi-mars où nous allons commencer les marches pour exiger des rencontres séreuses soient organisées en vue d’aboutir aux réformes », confie  le président des jeunes de l’ANC.

Depuis 2015, l’ANC s’est lancé dans une série de protestations. Ce qui était au départ une démarche pour réclamer  la victoire électorale s’est progressivement mué en des marches pour la réclamation des reformes institutionnelles et constitutionnelles avant d’être suspendue. A ce jour le président de l’ANC table sur les clauses de l’Accord Politique Global(APG)  pour la mise en œuvre de ces reformes.

Commentaire d'article

Umalis