Media

Togo/ Fermeture LCF-City Fm : Pitang Tchalla reste ferme dans sa décision

Dans une interview accordée au quotidien  « forum de la semaine » paru ce lundi 13 février, le président de la HAAC  s’est prononcé sur la fermeture des deux organes LCF et City Fm. Malgré les nombreuses réactions de part et d’autre. Pitang Tchalla reste droit dans ses bottes. Pour lui, il n’y a aucun dossier des deux organes au niveau de la HAAC, l’institution restera inflexible dans l’exercice de la mission qui lui est assignée.

La fermeture de Lcf et de City FM, a suscité moult réactions au sein de la société civile. Ce mardi, des organisations ont entamé une marche prévue pour trois jours afin d’amener la HAAC à reconsidérer le dossier. Mais le bout du tunnel semble encore loin. Car pour Pitang Tchalla sans dossier pas de réouverture d’organes. Et le président de la HAAC a été clair au cours de l’interview :  « je ne vais pas douter de l’authenticité des documents . Mais nous à la HAAC nous sommes formels, il n’y a aucun dossier ».

Interrogé sur la décision d’un membre de la HAAC de saisir la cour constitutionnelle, Pitang Tchalla affirme :  « Les divergences au sein de la mandature sont normales et à l’honneur de ceux qui ont fait confiance à cette équipe en tenant compte du pluralisme d’opinions. Mais après les débats parfois houleux, une décision est prise et elle engage toute la mandature. Généralement, en tant que président, je privilégie le consensus. Dans le cas d’espèce, nous avons appliqué la procédure et les neuf membres ont participé aux débats et personne n’a boycotté la décision finale. Les chantages, intimidations et menaces actuelles n’y peuvent rien, les membres ayant décidé en accord avec leurs intimes convictions ».

Pour le président de la HAAC,  « il n’y a pas de crise interne à la HAAC ; elle fonctionne normalement et je félicite les collègues ainsi que le personnel pour la sérénité, la sagesse et l’esprit d’équipe dont ils font preuve. La seule déception, c’est de voir  » les secrets dehors » s’est exprimé l’ancien président de la TV2.

One Comment

Commentaire d'article