Société

Prochaine université notariale au Togo : Me Adjanon éclaire la lanterne des populations

Le Togo accueille les 14 15 et 16 février prochain, la 9ème édition du notariat togolais. Cette tradition annuelle réunira des notaires togolais ainsi que ceux de l’Afrique et du monde entier. En prélude à la rencontre, Daniel Dosseh Adjanon, président de la Chambre Nationale des Notaires du Togo, explore les contours de cette  9ème édition. C’est au cours d’une interview accordée au site d’information Telegrame228.

L’Université du notariat a pour objet la promotion du notariat par le perfectionnement et le développement des connaissances de ses membres. C’est pour le notaire et ses collaborateurs une formation continue.

Cette année encore  la tradition sera respectée. « Nous nous remettons en cause ! Nous nous mettons dans la peau d’étudiants et chercheurs ! Nous échangeons sur nos pratiques et les affinons à toujours mieux répondre aux besoins et aux attentes des usagers, à rechercher la performance en tous les domaines, à améliorer nos prestations pour offrir un service de qualité et réussir une organisation harmonieuse du service au public en satisfaction des aspirations croissantes de nos requérants », informe  Me Adjanon qui explique que la rencontre est une recommandation universelle.

« A ce sujet, lors de son assemblée les 18 et 19 octobre 2016 à Paris des notariats membres, l’Union Internationale du Notariat a rappelé que « L’importance sociale et économique de l’acte notarié, les graves conséquences dues à une application erronée de la norme de droit par le notaire, le rôle du notaire dans la prévention des litiges et la confiance dont il jouit de la part de ses clients, font de la formation continue une obligation déontologique dont l’inobservation doit être sanctionnée par les organismes professionnels» laisse entendre le notaire.

Différents thèmes seront abordés au cours de cette édition 2017 notamment : Régime et pratique des statuts et actes extrastatutaires à travers le prisme de l’AUDSCGIE révisé, la publicité foncière et la tarification des actes de transmission par dévolution successorale (Éthique et déontologie de la profession notariale).

« Comme l’année dernière, il y aura tous les professionnels du droit, praticiens et universitaires.
Mieux, nous avons pour directives d’impliquer dans le processus de formation des notaires des spécialistes de chaque domaine, cadres universitaires, afin d’assurer aux débats un haut niveau scientifique, des magistrats et des notaires expérimentés »,conclut Me Adjanon.
La chambre des notaires du Togo œuvre à garantir le respect des règles et usages de la profession.

Commentaire d'article

Umalis