Economie

Togo/ Hausse des prix de produits pétroliers : l’économiste Thomas Koumou analyse les prix

Le 27 janvier dernier, le Togo a procédé à une  augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe à travers un communiqué conjoint du Ministère du Commerce, de l’Industrie, de la Promotion du secteur privé et du Tourisme, du ministère de l’Economie et des Finance et du ministère des Mines et de l’Energie. L’information continue de susciter des réactions de part et d’autre. Le président de l’association « Veille Economique », M. Dodji Thomas Koumou, y va également de son analyse.

 

Les chiffres donnés par l’économiste expliquent mal cette hausse de produits pétroliers. Selon lui, les cours du baril du pétrole ont en moyenne baissé de 16,82%. « Ceci signifie que la moyenne des cours du pétrole est passée en 2015 de 52,35 $ us à 43,4 $ us.  Par contre, en glissement annuel, le cours du baril est en hausse de 73,70% passant de 30,69 $ us en janvier 2016 à 53,31 $ us en décembre 2016 », explique t-il.

Selon l’économiste, un seul fait pourrait expliquer cette hausse. « Si les réserves sont finies et que nos gouvernants sont en passe de procéder à des approvisionnements sur les marchés à terme pour des prix anticipés de mars ou juin 2017 alors on peut comprendre la hausse actuelle », a laissé entendre Mr Koumou.

Mais le nœud du problème demeure « l’opacité totale « qui entoure la gouvernance économique du pays, note ce dernier.

De son côté, la ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, Bernadette Légezim Balouki, a expliqué cette augmentation est dûe  à des fluctuations internationales qui ont conduit à une hausse de 20% du prix du pétrole sur le marché international impactant le budget des Etats consommateurs à l’instar du Togo. La ministre défend que le prix des produits pétroliers à la pompe au Togo reste les moins chers de la région.

Notons que plusieurs associations de la société civile se sont insurgées contre cette hausse.

Commentaire d'article

Umalis