Jeunesse et emploi

Togo / Espace « Viva » : Un espace vert et écologique en plein cœur de Lomé

Image utilisé à titre illustratif

Inauguré par les Ambassadeurs de France et des États-Unis au Togo, l’espace « Viva » est un centre de distraction et de détente pour jeunes et adultes et ouvert au grand public. Le cadre 100% entièrement écologique est construit et décoré avec des objets recyclés.

Aimée Abra Tenu, la responsable de l’Espace « Viva », trouve important d’inculquer l’amour d’une planète verte aux enfants dès leur plus jeune âge. Elle présente son chef d’œuvre comme « un espace unique d’expression pour toutes les personnes engagées mais aussi pour la protection de l’environnement et tout ce qui nous est cher tout en valorisant nos déchets ». En effet, dans l’espace « Viva », containers, pneus usagés, chaînes de vélo rouillées, semelles de chaussures et autres objets ayant connu de meilleurs jours ont désormais une seconde vie.

Rappelons que l’idée de création de ce cadre s’est matérialisée grâce à un financement de la France à travers le prix “La France s’engage au Sud”. Lors de la cérémonie d’inauguration,  l’Ambassadeur de France au Togo, Marc Fonbaustier, s’est exprimé en ces mots : « Je suis extrêmement fier et heureux de ce que nous avons pu permettre à ce projet de voir le jour. Il a 3 sens, le premier est qu’il n’est que du développement durable, il n’y a pas une composante du projet qui ne soit pas fait avec des objets recyclables, la deuxième chose est que c’est la société civile togolaise que nous honorons parce-que Aimée (Abra Ténu, Ndlr) en est l’émanation et ça prouve que dans ce pays, il y a du dynamisme. La troisième chose c’est que c’est un lieu d’échanges et de partages».

L’espace « Viva » est situé au quartier Souza Nétimé, entre le boulevard du Mono et la Rue de l’Ocam à Lomé. C’est un cadre de distraction reposant qui se prête aux discussions entre amis accompagnées de jus de fruits frais naturels, aux ateliers classe-verts pour enfants et une boutique qui regroupe des produits “made in Togo”.

Commentaire d'article

Umalis