Agro-Environnement Société

Eco-jogging Tour : L’environnement togolais déchargé de 10kg de déchets

Ce 28 janvier 2017, la première édition de l’Eco-jogging Tour s’est tenue à Lomé. C’est une opération de salubrité qui consiste à ramasser des sachets de “pure water” et autres sachets non bio dégradables. A l’issue de cet évènement, au total une dizaine de kilogrammes de ces sachets a été collectée.Courir tout en ramassant les sachets plastiques qu’on trouve sur son chemin, c’est le concept Eco-jogging initié par un groupe de jeunes togolais. Ceci vise d’abord un double objectif : « il y a d’abord le fait de courir pour son bien-être et en ramassant les déchets, on protège l’environnement », a indiqué Félix Tagba, manager général d’Eco-jogging.

En outre, le projet comporte un avantage social essentiel. En effet, les sachets qui sont ramassés sont destinés aux personnes en conflit avec la loi, c’est-à-dire les détenus à la prison civile de Lomé. « Les prisonniers recyclent ensuite ces plastiques non biodégradables en sacs, trousses ou encore en porte-monnaie », a renchérit Félix Tagba.

Achille Noussia, l’un des participants à cette initiative, a révélé ses motivations : « Associer la bonne santé à l’écologie c’est ce que promeut Eco-jogging, et donc nous avons jugé utile de courir un peu et de rendre propre l’environnement ». Après la course, les organisateurs se sont rendus directement à la prison civile de Lomé, où ils ont remis les sachets ainsi collectés au chef de l’atelier de recyclage.

Pour cette première édition, c’est le quartier administratif de Lomé qui a été visité par les “éco-joggeurs”.

Commentaire d'article

Umalis