Société

Togo / Voici ce qui explique la hausse des prix des carburants

Suite à l’augmentation des prix des produits pétroliers, le gouvernement fait l’objet de critiques de toutes parts. Vendredi soir,  la ministre du Commerce Mme Bernadette Legzim-Balouki a donc brisé le silence du côté des autorités gouvernementales. Elle est montée au créneau pour dévoiler les motifs de cette soudaine augmentation des prix des carburants.

« En septembre 2016, les pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) se sont réunis et ont décidé de réduire la production, afin de soutenir le prix du baril qui chutait considérablement. Cette réduction de la production a entraîné une augmentation d’environ 20% du prix du baril. Ainsi, au niveau des pays qui importent les produits pétroliers (dont le Togo), cette situation a entraîné une augmentation de 20 à 26 % des divers frais : d’où la décision du gouvernement de procéder à une légère hausse des prix des produits pétrolier à la pompe. On devrait normalement procéder à cette augmentation depuis la fin de l’année 2016 », a-t-elle expliqué.

Selon la ministre en charge du commerce au Togo, cela n’enlève pas au Togo son titre du seul pays de l’espace UEMOA à offrir du carburant à moindre prix. Pour soutenir son argumentation, elle a cité à titre d’exemples : le Bénin où le super est vendu à 500 FCFA le litre. le Burkina (plus de 600 FCFA), la Côte d’Ivoire (570 FCFA), le Mali (675 FCFA), le Niger (540 FCFA) et le Sénégal (695 FCFA). « La situation est la même pour les autres produits, sauf au Sénégal où le pétrole est moins cher », a-t-elle insisté.

Commentaire d'article

Umalis