Economie

En 2017, le prix du pétrole risque de bondir de 29% par rapport à 2016

Selon le site financialafrik.com, le prix du pétrole devrait connaitre sous peu une hausse pour s’établir à 55 dollars le baril, soit un bond de 29% par rapport à 2016. C’est ce que prévoit la Banque mondiale dans une récente publication sur les perspectives des marchés de matières premières.

Selon la Banque Mondiale, l’hypothèse selon laquelle les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres pays producteurs de pétrole se conformeront en partie à l’accord de limitation de la production après une longue période de production non réglementée sous-tend ces prévisions pour les prix de l’énergie.

En outre, la Banque Mondiale a revu à la hausse ses prévisions de croissance des prix des métaux et confirme ainsi une augmentation de 11% contre les 4% annoncés dans ses prévisions d’octobre. Cette révision est la conséquence d’un nouveau resserrement de l’offre et de la forte demande de la Chine et des économies avancées.

En cette même année, les prix des produits agricoles quant à eux devraient augmenter de moins de 1%. En plus, de légères augmentations sont prévues pour les huiles et les produits oléagineux et d’autres matières premières agricoles, mais les prix des céréales devraient diminuer de près de 3% à la faveur des perspectives plus favorables de l’offre.

Commentaire d'article

Umalis