Société

Togo /Bannir le châtiment corporel des enfants : Quelles actions mener ?

Plan International Togo réputée pour son engagement en faveur de s enfants, veut contribuer à éliminer le châtiment corporel au Togo. A cet effet, elle a initié une journée de réflexion sur les modèles appropriés de plaidoyer pour  atteindre son objectif. Différents acteurs de l’éducation ont participé aux échanges tenus ce 26 janvier à Lomé.

Cette rencontre d’échanges et de partage se situe dans le cadre du projet, « Plaidoyer pour l’élimination des châtiments corporels au Togo» initié par l’organisation internationale en collaboration la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education. Les deux organisations comptent ainsi parvenir à l’élaboration des modèles de stratégies et de messages clés pouvant permettre de passer de l’interdiction à l’élimination définitive des châtiments corporels au Togo.

Selon un rapport d’étude présenté par  le coordonnateur du projet, Olivier BADJALA, au Togo, environ 3 enfants sur 5 subissent quotidiennement des châtiments corporels. Un fait inquiétant qui, selon lui, entrave l’évolution de ces enfants.

Réunir différents acteurs du secteur favoriserait donc une éclosion d’idées et de propositions pouvant aboutir à des actions concrètes consistant à l’élimination des châtiments corporels.

Au sortir de cette rencontre, une feuille de route en vue d’un plaidoyer sera présentée au gouvernement pour l’adoption au Togo des modèles de stratégies et de messages clés pour l’élimination définitive des châtiments corporels.

Commentaire d'article

Umalis