Développement

Bilan et perspectives: Le PRADEB met la barre haute pour 2017

Le Programme d’Appui au Développement à la Base (PRADEB) a été officialisé dans ses fonctions depuis près de 4 ans. Les résultats sont au-delà de toute attente : 300 groupements d’intérêt économiques et 700 microentreprises de jeunes appuyés, 117 plateformes multifonctionnelles créées. En 2017, les responsables du programme misent sur l’accompagnement de plus de 3.000 femmes et 200 jeunes artisans et jeunes diplômés supplémentaires.

Avec l’appui du PRADEB, plus de 170.000 habitants ont eu la possibilité d’accéder à une énergie moderne pour la mise en œuvre des activités économiques. Sous la coordination d’Aristide K. Agbossoumonde, Coordonnateur du PRADEB, l’équipe compte intensifier les interventions pour les années à venir. En effet, c’est depuis 2008 que le gouvernement a élaboré ce modèle de développement basé sur l’accès de groupes vulnérables tels que les femmes, les artisans et les jeunes au minimum vital commun.

Financé à hauteur de plus de 7 milliards de francs CFA, dont 6 milliards par la BOAD, le PRADEB soutient depuis lors les différentes initiatives de lutte contre la pauvreté et d’insertion des femmes et des jeunes dans la vie économique. Il contribue également à la réduction des déséquilibres géographiques et à la cohésion sociale.

Avec des résultats plus ou moins excellents, le PRADEB en est pour beaucoup dans l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires. Ainsi donc, le taux d’exécution physique à la date du 31 décembre 2016 est de 75 % pour un taux d’exécution financière de 62%. Les actions du PRADEB ont également permis la création de plus 8.000 emplois. Pour 2017, environ 1,5 milliard de francs CFA sont budgétisés pour maximiser les rendements du PRADEB à terme.

Commentaire d'article

Umalis