Education

Togo : Crise au sein de l’éducation, le groupe de travail annoncé enfin mis en place

Suite au  préavis de grève de trois jours lancé ce 18 janvier par la CSET, le Premier ministre togolais, Komi Klassou se saisissant du dossier de la crise de l’éducation a initié une rencontre avec les syndicats grévistes. Les discussions ont débouché sur la mise en place d’un « Groupe de travail sur le secteur éducatif » annoncé quelques semaines plus tôt.

Le groupe de travail mis en place ce mercredi regroupe différentes composantes du secteur éducatif.  Notamment des centrales syndicales et des fédérations de syndicats siégeant au Cadre permanent de Concertation (CPC), des représentants des parents d’élèves, ceux des enseignements confessionnels et privés, de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous et des représentants des partenaires techniques et financiers du Togo comme l’UNICEF, la Banque Mondiale et l’Agence française de Développement.

Ces derniers travailleront  avec les ministres des Enseignements primaires et secondaires et de la Formation professionnelle, Pr Komi Tchakpele et son collègue de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative, Gilbert Bawara, pour trouver des « solutions viables et durables » aux crises récurrentes que connait le monde de l’éducation.

Le Premier ministre a convié tous les partenaires de l’éducation à saisir cette opportunité pour contribuer à la recherche de solutions définitives aux problèmes éducatifs. Le chef du gouvernement a également souhaité que les propositions idoines et les préoccupations des enseignants et celles du gouvernement soient traitées de façon globale afin de garantir les acquis du secteur éducatif et de relever les nouveaux défis.
Le Groupe de travail se retrouve dès le 25 janvier 2017, pour poser les bases de la résolution définitive des problèmes incessants que connait l’éducation togolaise depuis des années.

Commentaire d'article

Umalis