Politique

Politique/CAR : Le retour de Me Yawovi Agboyibo ne fait pas que des mécontents

L’information fait toujours la une de l’actualité politique au Togo. A propos du come-back de Me Yawovi Agboyibo à la tête du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), les commentaires vont bon train les uns plus désobligeants que les autres. Si certains affichent leur mécontentement, d’autres à l’instar du parti de Gilchrist Olympio ne trouve rien à redire.

« Ce sont les militants et militantes du CAR qui ont souhaité le retour du fondateur de ce parti. Un parti qui a fait du travail. Personnellement, je suis très heureux du retour du maître Agboyibo. Surtout qu’ils ont mis en avant ce qui nous préoccupe aujourd’hui. C’est-à-dire, la politique faite dans la paix sans haine et dans le dialogue. Ce dialogue doit être en direction du parti au pouvoir. Ce n’est pas en restant cloîtrer dans la haine que nous pouvons faire avancer les choses », a affirmé Jean-Claude Homawoo, Conseiller spécial de Gilchrist Olympio.

Après analyse, ces propos du bras droit de l’opposant historique n’étonnent guère. N’est ce pas ce prétendu dialogue qui les a poussés, lui et son mentor Gilchrist Olympio, à se précipiter dans les bras du parti au pouvoir pour des fins de réconciliation ?

Revenu aux affaires, le Bélier Noir est la cible de beaucoup de critiques. Cependant, le président-fondateur du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a son mot à dire : « C’est chez Jésus que moi j’ai appris à faire la politique ».

Comprenez donc par là que Me Yawovi Agboyibo ne serait pas cette mauvaise personne dont des Togolais disent tant de mal. Son désir de revenir à la tête de son parti à la suite de la crise que ce dernier a traversé constitue en quelque sorte un « moyen de salut ».

Commentaire d'article

Umalis