Société

Media /Affaire de 400 000 F CFA : le vice-président du PPT démissionne

abi

La scandaleuse affaire de distribution de billets de banque aux journalistes au domicile du président de la  Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication divise les professionnels de la presse togolaise. Abi Alpha, le vice président du Patronat de la Presse Togolaise (PPT) vient de jeter l’éponge. Il dénonce des « magouilles et absences de transparence » au sein de l’organisation.

Cité sur une des nombreuses listes fictives des journalistes qui ont bénéficié de l’étrange magnanimité du chef l’Etat, Abi Alpha, selon un communiqué dont Togo Topo Infos s’est procuré une copie, a initié des démarches auprès du président du PPT Carlos Ketohou pour que lumière soit faite sur la question. Il voulait également en savoir davantage sur les nombreuses accusations de malversations financières qui pèsent sur son président depuis quelques jours.

 

« J’ai été scandalisé  par ce mépris contre ma personne en plus du fait que je sois resté sur ma soif par rapport à la volonté de toucher un début de vérité sur ce qui se dit du président.

Face a tout ceci, moralement, je ne vois plus ma place, ni de membre moins encore de vice président, dans un environnement où j’ ai des raisons de soupçonner magouilles et absences de transparence dans la vie de ce tout premier regroupement   auquel j ai accepté d’ adhérer dans ma vie professionnelle », a déclaré le désormais ex vice président du PTT.

 

Pour Abi Alpha, certaines accusations portées contre son  président ne sont pas loin de la vérité.

« J’aimerais  bien ne accorder aucun crédit à ces dénonciations contre  mon président si elles ne corroboraient  pas trop  avec certaines de nos réalités au PPT pour être fausses. Exemple,  cette information qui stipulait que le président a fait le tour de certains  dirigeants pour demander un appuis financier pour une rentrée politique du PPP, alors que ce sujet a été  émis pendant la dernière réunion il y a quelques semaines par notre président,  avant que je ne m’y oppose, comme quoi , « nous n’avions pas besoins d’une rentrée politique pour nos activités » , dénonce Abi Alpha.

2 Comments

Commentaire d'article