Politique

Que peut-on retenir d’une année d’exercice de l’assemblée nationale togolaise en 2016 ?

dama-dramani

Au terme de l’année 2016, un bilan s’impose dans plusieurs institutions publiques. L’assemblée nationale togolaise a également ses comptes  à rendre au terme de 12 mois d’exercice. Il en ressort qu’au  total, les élus du peuple ont tenu 41 séances plénières ayant permis d’adopter 37 textes.

Au rang des 37 textes votés par les parlementaires  on note dont le code de justice militaire, le code de la marine marchande et de l’aviation civile, la loi portant sur la liberté d’accès à l’information et à la documentation publique puis la ratification de la Charte de Lomé sur la sécurité et la sureté  maritime, issue du sommet de l’UA tenu en octobre dernier à Lomé entre autres.

Au delà de ces exercices, les députés togolais se sont également attelés à rendre des comptes au peuple togolais  sur la gestion de certains dossiers de certains membres du gouvernement. Il s’agit des différentes interpellations des ministres de la sécurité, de la fonction publique, des mines, des enseignements primaire et secondaire, du commerce, via leur interpellation devant les parlementaires.

Après ces différentes activités, les députés se sont donné des vacances de 03 mois. L’assemblée nationale reprendra donc officiellement fonction  en avril 2017.

Commentaire d'article

Umalis