Société

Polémique : Le retraité DG Yao DIAPENA du CRT, partira ou partira pas

crt-be-klikame

Beaucoup se posent la question : comment un retraité peut-il diriger la Caisse de retraites du Togo ? Peut-être que ça rime bien. Mais le problème qui se pose est bien au-delà d’une question d’esthétique française. Alors qu’il est admis à la retraite pour la fin de 2016, le DG Yao DIAPENA n’a visiblement pas envie de libérer son fauteuil et son bureau. Il met en œuvre toute une stratégie pour se maintenir à son poste. Mais, cette situation risque de rendre l’environnement au sein de cette structure invivable.

Le 23 décembre 2016, un dernier conseil d’administration de la Caisse de Retraites du Togo a eu lieu, et à part l’examen du budget 2017 qui était à l’ordre du jour, la situation du DG Yao Diapena devrait être mis sur le tapis pour trouver une solution. Mais apparemment, celui-ci a usé de techniques pour garder son poste au-delà du 31 décembre 2016, date de son départ à la retraite.

Selon les informations, Mme Nadou LAWSON, représentante des syndicats au Conseil d’administration aurait vers la fin de cette réunion, rappelé au président dudit conseil et aux administrateurs que le cas du DG n’a pas été discuté. Ainsi, spontanément, certains administrateurs ont commencé par « chanter les louanges » du DG Diapena qui, selon eux, a fait un travail remarquable et qu’il devrait continuer par occuper son poste malgré tout.

En réponse à ces réactions, le Président du Conseil d’Administration a donc suggéré  une rencontre en aparté avec le DG Diapena. Il en ressort que celui-ci aurait argué qu’il a de vieux projets en instance et qu’il devrait terminer. C’est ainsi qu’il a évoqué entre autres la construction du siège de la caisse de retraites qui vient à peine de démarrer, la simplification des procédures de demande de pensions (dossier qui est sur sa table depuis sa nomination). On se demande à juste titre sa présence est indispensable pour la mise en œuvre de ces projets alors qu’il y a plusieurs personnes qui les maitrisent aussi bien que lui.

Il a été aussi rapporté que, outre ces manœuvres malhonnêtes, M. Yao Diapena aurait accordé des largesses à tour de bras aux administrateurs dans le seul but de se maintenir à son poste. Il n’est plus à préciser que cette situation a particulièrement détérioré le climat social à la Caisse de Retraites du Togo. Des rumeurs font état d’un mécontentement généralisé au sein de cette structure.

Vivement que le Président du Conseil d’Administration  et le ministre de l’Economie et des Finances ne tombent pas à leur tour dans le piège tendu aux représentants des retraités et des syndicats qui seraient mouillés par M. Yao Diapena, qui ne veut pas prendre sa retraite après plus de 6 années passées à la tête de la Caisse de Retraites du Togo.

Commentaire d'article

Umalis