Technologie

TIC et télécoms en Afrique : Le Togo occupe la 31ème place sur 46 pays classés

tic-togo

L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) vient de publier son rapport « Mesurer la société de l’information 2016 ». Ce rapport annuel présente un aperçu global des dernières évolutions survenues dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), en se fondant sur des données comparables au niveau international et sur des méthodes reconnues à l’international. De ce classement, le Togo occupe la 31e place sur 46 pays africains et la 159e place sur le plan mondial.

Le rapport de l’UIT vise à stimuler le débat sur la politique en matière de TIC dans les Etats Membres de l’UIT en proposant une évaluation objective des résultats enregistrés par les pays dans le domaine des TIC et en mettant en évidence les domaines dans lesquels il est nécessaire de poursuivre les progrès.

Dans sa recherche, onze indicateurs permettent à l’UIT d’évaluer le niveau global de développements des TIC et télécoms dans les pays figurants dans l’étude. Ces indicateurs jaugent le niveau d’accès aux TIC et télécoms, leur usage et les compétences TIC dans chaque pays. Un classement général des bons et mauvais élèves, selon une moyenne de 10 points, est alors produit par l’UIT.

Il ressort de cette étude effectuée dans 175 pays que Maurice demeure le champion en Afrique (73e au niveau mondial), suivi des Seychelles , de l’Afrique du Sud, de la Tunisie et du Maroc. Le Cap vert, l’Egypte, l’Algérie , le Botwana et le Ghana viennent clôturer le top 10 du classement.

Le Togo arrive en 31è position dans le classement avec un rang de 159ème sur le plan mondial.

Selon le classement le Niger et le Tchad, qui arrivent en queue de peloton africain et mondial, doivent encore déployer d’importants efforts pour améliorer l’accès de leurs populations aux télécoms et espérer s’éveiller à l’économie numérique.

Le rapport montre par ailleurs que, dans l’ensemble, les utilisateurs de l’Internet sont pour 46% des hommes et pour 41% des femmes.

Commentaire d'article