Education Politique

Tensions enseignants-Autorités Togolaises : L’ANC se prononce sur la question

jean-pierre-fabre-ancLes dissensions de ces derniers jours entre les enseignants togolais et les autorités du pays préoccupent  la classe politique togolaise. En tête de liste le président national de l’alliance National pour le changement. Dans une déclaration officielle  ce 13 décembre, Jean Pierre Fabre a vivement dénoncé ces tensions et invité les deux parties à trouver un terrain d’entente le plus rapidement possible.
Tout en exprimant sa solidarité avec les enseignants qui , selon lui  , « mènent une lutte légitime pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail », le président de l’ANC demande instamment au gouvernement de reprendre dans les meilleurs délais, les discussions avec les syndicats en vue de trouver une solution juste et durable à leurs revendications.

« L’ANC dénonce et condamne les dérives du régime RPT/UNIR qui laisse à l’abandon les écoles, les hôpitaux et les centres de soin au profit de dépenses somptuaires telles que l’organisation d’un sommet de prestige à un coût prohibitif, l’achat de quatre hélicoptères non prévus au budget de l’Etat, les dépenses faramineuses de la Présidence de la République qui progressent de 33% en une année. Une réallocation des ressources consacrées à de telles dépenses pourrait largement couvrir les besoins sociaux de base, notamment dans les domaines de l’enseignement et de la santé », s’indigne Jean Pierre Fabre.

Pour finir, l’ANC à travers son président exhorte le Chef de l’Etat et le gouvernement à prendre la réelle mesure des effets désastreux de la mauvaise allocation des ressources budgétaires et à mettre en place une gestion saine des finances publiques au Togo.

Commentaire d'article

Umalis