Enquêtes / Interview Faits divers

Le journaliste togolais Maxime Domegni reçoit un prix d’excellence au Kenya

maxime-domegniUn journaliste togolais vient d’honorer la famille médiatique à Nairobi. Il s’agit du journaliste togolais, Maxime DOMEGNI. Rédacteur en chef du bihebdomadaire togolais « L’Alternative »  ce journaliste  vient d’être récompensé pour avoir mené des investigations  qui ont permis de mettre à nu certains « gangsters de la République » togolaise dans l’affaire « WACEM GATE ». Une affaire qui a longtemps la chronique ces derniers mois.

L’affaire WACEM GATE  est une histoire rocambolesque qui a mis à nu des hauts dignitaires de l’Etat dans une affaire d’évasion fiscale. L’affaire révélée  par l’ONG Global Financial Integrity à travers une série de documents  indique que parmi les hommes d’affaires qui opèrent  dans plusieurs pays africains, certains transfèrent illégalement leurs revenus dans des paradis fiscaux.
Quelques uns des 11,5 millions de documents  ont été décryptés par le journal togolais « l’alternative » qui a finalement mis en lumière  le rôle « malsain » que jouent certains responsables du gouvernement togolais ainsi que du silence ahurissant qu’ils observent face à ce pillage économique.

Le journal a donc révélé que le Togo héberge des hommes d’affaires qui exploitent ses ressources (naturelles, humaines, infrastructurelles…), mais qui transfèrent illicitement leurs fortunes à l’étranger pour les garder, au frais, dans des paradis fiscaux.

Ce travail colossal a valu au journaliste distingué ce mérite international au cours d’une cérémonie de remise des récompenses du concours panafricain d’excellence en journalisme ZIMEO après bien de reconnaissances et de félicitations sur le plan national.

En recevant le prix, Maxime Domegni a vivement souhaité que « Le mensonge, l’obscurantisme, l’injustice ne prennent pas définitivement prendre le dessus au Togo » tout en rendant hommage au  Directeur de Publication dudit journal, Ferdinand AYITE.

Commentaire d'article

Umalis