Culture & Réligion

Le Festival des sociétés initiatiques d’Afrique et de sa diaspora se prépare

festival-divinites-noiresDu 15 au 22 décembre 2016 le Togo accueille  pour la treizième fois, le Festival des sociétés initiatiques d’Afrique et de sa diaspora. C’est l’un des grands évènements culturels qui se déroule annuellement dans notre pays.  Au total près de 50 000 festivaliers sont  attendus.  Pour cette édition 2016 les activités se déroulement autour du thème « la religion vaudou ».

Longtemps entouré de mythe, la religion Vaudou  a toujours suscité peur et crainte. Pour beaucoup elle s’apparente à la magie noire ou la sorcellerie. Pour briser  le mystère    , l’Association pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Africain (ACOFIN), initiatrice de l’événement veut axer cette nouvelle rencontre des africains sur le thème. Différents activités sont prévues à cet effet : démonstrations culturelles, danses et chants autour de l’esclavage et bien d’autres manifestations  pour retracer l’histoire initiatique de l’Afrique noire.

Au total huit pays notamment Brésil, Afrique du Sud, Bénin, Côte d’ivoire, Ghana, Nigéria, Haïti et la France sont attendus pour égrener l’histoire des mythes, rites et initiations de leurs pays.

Pour les responsables d’ACOFIN, il s’agit d’amener le peuple noir à s’intéresser à la partie culturelle du vaudou et des autres sociétés initiatiques africaines  par exemple les cérémonies précédant les luttes Evala en pays Kabyè, les Fangs  du Gabon, les Sénoufos et Dogons entre autres.

Initié pour la première fois en 2003, le festival des divinités noires par la suite dénommée « Festival des sociétés initiatiques d’Afrique et de sa diaspora », rassemble les diverses cultures des sociétés initiatiques africaines et de la diaspora.

Pour l’association ACOFIN qui regroupe des passionnés de culture africaine originaires d’Afrique, d’Europe et de la diaspora des Amériques c’est un festival qui a un enjeu de mémoire, d’appropriation, de réhabilitation et de valorisation.

 

Commentaire d'article

Umalis