Culture & Réligion

Togo : La musique gospel s’exporte mieux

ucet

Le gospel togolais se porte de mieux en mieux. Jour après jour, ce genre musical est de plus en plus adopté par la population qui en fait un meilleur vecteur de la culture togolaise.

Les nouveaux talents se détectent et côtoient bien les figures emblématiques du gospel, dans le seul but de chanter les louanges de l’Eternel et propager sa parole partout ou besoin est.

Seul hic, le gospel togolais éprouve des difficultés à se vendre à l’extérieur et à se positionner sur des événements internationaux à l’instar des festivals. Les maux qui minent le secteur sont également légion, constituant un frein à son plein épanouissement. Un diagnostic s’impose alors.

Il donc s’avère nécessaire de professionnaliser davantage le domaine, tout en veillant au respect de la déontologie musicale.

C’est ainsi que l’Union des Chantres de l’Eternel Dieu du Togo (UCET) initie un cadre de réflexion et de partage de deux jours, qui se tiendra les 1er et 5 novembre prochain à Lomé.

A en croire Ayema Afiwa Agbo alias Chaneben (photo), la présidente de l’UCET, l’ambition est de regrouper dans un creuset national, des artistes, des chantres, des musiciens et tous les acteurs du gospel  afin d’explorer des voix et moyens pour trouver des solutions idoines aux difficultés susmentionnées..

Concrètement il s’agira d’amener les Chantres du Togo à vivre de leurs œuvres en leur présentant les opportunités qui s’offrent à eux sur l’échiquier national qu’international tout en aspirant à une carrière du-delà des frontières togolaises.

La conquête du marché de disque au plan continental et mondial, la valorisation de l’éthique chrétienne, œuvrer pour l’excellence du gospel,  voilà autant de paramètres qui s’avèrent donc nécessaires voire indispensables pour un chantre qui se sent avoir reçu un appel divin. Des communications seront données en ce sens, dans le cadre de cette rencontre.

Au cours des deux jours d’échanges, les participants auront une bonne dose d’informations sur le Statut juridique des Chantres, les Chantres face aux formalités et facilités de voyage, les clauses relationnelles avec les médias en partenariat avec le Bureau togolais des droits d’auteurs (BUTODRA), etc.

En organisant  cette rencontre, les responsables de l’UCET qui regroupe une centaine de membres, souhaiteraient sortir le gospel togolais des quatre murs de l’église et le rendre plus compétitif à l’extérieur à travers une stratégie managériale bien définie.

Commentaire d'article