Agro-Environnement Education Faits divers

COP22: La jeunesse africaine francophone tient sa PréCOP à Lomé

cop

L’avenir de la planète se décide également dans la capitale togolaise qui accueille depuis le 26 octobre la PréCOP22 de la jeunesse francophone sur les changements climatiques.

Un forum qui se tient en prélude à la 22è Conférence pourtant sur les objectifs de lutte contre les changements climatiques (COP22) prévue du 07 au 18 novembre prochain au Marrakech au Maroc.

Initiée par l’Association  des Jeunes Volontaires au Service du Monde Environnemental (AJVSME) en collaboration avec le gouvernement togolais et les organisations de jeunes, cette rencontre regroupe 300 jeunes issus de plusieurs pays de l’Afrique francophone.

Pour les organisateurs, l’ambition est de permettre à la jeunesse africaine de s’impliquer davantage et d’avoir un point de vue au-delà des engagements et résolutions qui seront pris à l’issue de cette rencontre de haut niveau.

Au cours des trois jours, les participants seront donc outillés sur les techniques de négociation climatique sur la COP22, afin de disposer des armes nécessaires pour ne pas être écarté de vraies négociations au cours de la cop22.

Le forum a également pour vocation de sensibiliser, d’informer et d’éduquer la jeunesse francophone sur les changements climatiques tout en mettant un Réseau en place pouvant les réunir, dans le cadre  du processus de préparation de la Conférence.

« L’intérêt de cette formation nous permet non seulement de sensibiliser l’ensemble de la jeunesse sur les questions liées aux changements climatiques mais de les former sur  les différentes techniques de négociation climatiques car l’une des négociations est la manière dont les vrais pollueurs utilisent  surtout les différents participants  qui viennent de diverses pays en voie de développement pour les endormir pour ne pas faire partir  les bonnes décisions qui se tiennent à la  conférence », a soutenu le président de l’AJVSME, Elom Kokou Bayita.

Pour le Secrétaire Général  du ministère de l’Environnement, Boundjouw Sona, la COP22 est un grand événement et les textes sont souvent truffés de piège, « il est donc important que les jeunes qui doivent y participer soient formé sur les techniques de  la négociation ».

« Il faudrait avoir une certaine lisibilité, une bonne compréhension pour détecter les pièges qui sont dans les textes et la formation en technique de négociation est extrêmement  importante pour pouvoir prendre position », ajoute M Boundjouw Sona.

Commentaire d'article